Problèmes de pieds

5 de février de 2020

LES MALADIES COURANTES DU PIED

Les problèmes de pieds sont l’un des champs d’action du podologue, mais ils englobent aussi.. :

  • Chiropodologie
  • Orthopédie
  • Biomécanique du pied et de la cheville
  • Chirurgie du pied
  • Podologie du sport

Il existe de nombreux problèmes et blessures au niveau des pieds qui doivent être évalués et traités par un spécialiste en podologie. Nous mentionnerons les plus importants et les plus fréquents :

 

Lésions cutanées

 

  • Héliomes ou cors

 

Il s’agit de lésions bien circonscrites d’épaississement de la couche superficielle de la peau. Elles sont généralement arrondies, très douloureuses et situées principalement dans la région plantaire de l’avant-pied.

Elles sont causées par un frottement excessif, dû soit à des chaussures inadaptées, soit à une déformation ou à une proéminence de l’os qui génère une pression dans une zone spécifique du pied.

Les hélomes, communément appelés callosités ou thymomes, peuvent être mous s’ils sont d’apparition récente ou durs s’ils évoluent depuis longtemps. Plus ils sont durs, plus ils sont difficiles à enlever pour le podologue.

 

Puis-je traiter une callosité à la maison avec un produit du commerce ?

 

Les traitements topiques disponibles en pharmacie pour les cors peuvent avoir un effet dans quelques cas, surtout s’il s’agit de cors mous ou récents et sur certains types de peau en particulier. Certains produits sont très abrasifs ou, s’ils ne sont pas utilisés correctement, peuvent provoquer des brûlures ou d’autres blessures.

Il est donc important de se rendre chez un podologue qui pourra retirer la callosité et en évaluer les causes afin d’éviter qu’elle ne se reproduise.

 

problème de pied

 

  • Hélomes interdigitaux

 

Il s’agit d’une callosité qui apparaît entre les orteils, dans ces cas elle est causée par des proéminences des os des phalanges ou par l’utilisation de chaussures à bout étroit qui compriment les orteils.

Elles sont extrêmement douloureuses et une visite chez un podologue est toujours recommandée pour retirer la callosité et évaluer les éventuelles déformations ou proéminences osseuses associées.

Il est important d’évaluer l’empreinte et le type de chaussures, ainsi que l’utilisation d’entretoises interdigitales en silicone sur mesure pour résoudre définitivement le problème.

 

Puis-je utiliser n’importe quel séparateur acheté en pharmacie pour traiter les cors ?

 

Il est recommandé de consulter un podologue, qui sera en mesure d’évaluer et d’indiquer si vous avez besoin ou non d’un dispositif quelconque. L’utilisation des séparateurs doit toujours être individualisée.

 

  • Hélomes distaux (cals distaux)

Les callosités distales sont celles qui apparaissent au bout des doigts. Ce phénomène est essentiellement dû à la longueur des orteils et à l’utilisation de chaussures inadaptées.

Il est important de rappeler que les helomes peuvent être traités de façon permanente par une chirurgie du pied peu invasive. Ces techniques permettent de corriger les déformations des doigts par des incisions de 2 à 3 millimètres, avec une récupération rapide et confortable.

  • Verrues plantaires ou papillomes

Les verrues sont des lésions d’origine virale (virus du papillome humain) qui apparaissent fréquemment chez les enfants et les jeunes, surtout s’ils fréquentent les piscines. On les confond souvent avec des cors. Elles sont également très douloureuses. La consultation d’un podologue est recommandée pour établir un bon diagnostic et éliminer complètement la verrue. Les produits qui peuvent être utilisés dans ces cas varient en fonction de l’âge du patient, de la taille de la verrue, de son emplacement exact, du fait qu’elle soit unique ou multiple et du type de peau de chaque personne.

 

Les verrues plantaires sont-elles contagieuses ?

Elles sont contagieuses en raison de leur origine virale, il est donc conseillé de les faire enlever par un professionnel qui peut garantir l’élimination complète des verrues plantaires.

  • Hyperkératose

Il s’agit d’un épaississement de la couche superficielle de la peau dans les zones de frottement, comme les talons et les bords du pied. Elles constituent un motif fréquent de consultation, pour des raisons esthétiques.. Au cabinet du podologue, outre l’ablation des zones de peau épaissie, vous recevrez des recommandations sur le chaussage, l’hydratation et les soins d’hygiène nécessaires pour prévenir la réapparition de ces lésions.

  • Bromhidrose

C’est le nom médical de l’odeur des pieds. Ce phénomène est dû à une transpiration excessive, à une mauvaise hygiène et à une prolifération bactérienne .

 

Peut-on traiter les odeurs de pieds ?

Oui, lors de la consultation du podologue, après une évaluation visant à explorer les causes et les problèmes médicaux associés, des mesures pour résoudre ce problème seront indiquées.

  • Hyperhidrose du pied

La transpiration excessive peut être une maladie générale, affectant de nombreuses parties du corps, ou une hyperhidrose localisée au niveau des pieds.

Il existe des traitements médicaux pour améliorer la transpiration excessive et des recommandations en matière d’hygiène et de chaussures pour éviter les conséquences de ce problème.

  • Tinea pedis (pied d’athlète)

Il s’agit d’une infection fongique de la peau du pied. Elle est également appelée pied d’athlète en raison de la fréquence de cette infection chez les athlètes, due à l’humidité causée par l’utilisation prolongée de chaussures de sport.

Les mesures d’hygiène et l’absence d’humidité sont les moyens de prévenir ce type d’infection. Dans de nombreux cas, elles sont difficiles à traiter.

Puis-je utiliser n’importe quelle pommade antifongique contre les mycoses du pied ?

Il existe différentes formulations commerciales de crèmes, solutions et pommades antifongiques. Tous les antifongiques ne sont pas efficaces contre le tinea pedis. En outre, une utilisation inappropriée peut entraîner une résistance, ce qui rend le traitement ultérieur plus difficile. Il existe également des crèmes dont les combinaisons médicamenteuses sont même contre-indiquées.

 

traitement des problèmes d'orteils

 

Lésions des ongles

  • Onychogryphose ou onychodystrophie

L’épaississement des ongles, qui peut être congénital ou traumatique, est connu sous le nom d’onychogryphose.

Les soins du podologue sont très importants pour améliorer l’épaississement et prendre des mesures pour prévenir l’apparition d’autres problèmes d’ongles associés.

  • Onychomycose

Il s’agit d’une infection fongique des ongles. Elles sont souvent difficiles à traiter, c’est pourquoi il est toujours conseillé de consulter avant de recourir à l’automédication avec des solutions topiques.

Chaque cas doit être évalué au cas par cas afin d’établir le meilleur schéma de traitement. Il peut s’agir de traitements oraux, de traitements topiques ou de combinaisons. Des mesures préventives et hygiéniques sont essentielles. Pour cette raison, nous insistons sur le fait qu’il ne faut pas prendre de médicaments au préalable, jusqu’à ce que votre podologue vous recommande le médicament et le dosage appropriés, ce qui est généralement le cas pour de longues périodes de temps.

  • Onychocryptose

C’est l’un des motifs de consultation les plus fréquents pour les problèmes d’ongles. L’onychocryptose, ou ongle incarné, se produit lorsque le bord de l’ongle s’enfonce dans la peau environnante de l’orteil. Cela provoque des douleurs et des infections bactériennes. Ces infections sont particulièrement dangereuses chez les patients souffrant de diabète ou de troubles circulatoires. Elle peut être résolue dans tous les cas par une intervention chirurgicale minimale, réalisée sous anesthésie locale, qui soulage généralement la douleur rapidement et réduit le degré d’inflammation ou d’infection. Dans ces cas, il est nécessaire d’effectuer des visites de contrôle chez le podologue jusqu’à ce que le problème soit complètement résolu.

Que dois-je faire si j’ai un ongle incarné ?

Il est conseillé de consulter un podologue qui résoudra le problème en clinique. Plus le problème de l’ongle incarné est avancé, plus le traitement est difficile.

L’ongle ne doit pas être coupé davantage et aucun objet pointu ou coupant ne doit être inséré dans le bord de l’ongle. Cette pratique inappropriée peut favoriser les infections locales et accélérer l’inflammation.

L’exercice ou l’activité physique doivent également être évités jusqu’à ce que l’inflammation et l’infection disparaissent.

Le traitement définitif est la chirurgie réparatrice de l’ongle incarné.

 

problèmes de pieds : solution et traitement

 

Déformations courantes du pied

  • Hallux valgus ou oignons

Il s’agit d’un motif fréquent de consultation d’un podologue, à la fois pour des raisons de limitation de la marche, de difficulté à se chausser et de douleur, ainsi que pour des raisons esthétiques.

Elle est beaucoup plus fréquente chez les femmes (90 % des cas) et comporte des aspects génétiques ou héréditaires, surtout lorsqu’elle survient chez des individus jeunes.

La déformation est souvent bilatérale, bien qu’elle puisse être plus prononcée dans un pied que dans l’autre. C’est pourquoi chaque pied doit être évalué individuellement.

Une évaluation minutieuse par un podologue est nécessaire, y compris un examen physique et des études radiologiques pour déterminer le degré d’angulation ou de déviation du premier orteil. Il est également très important d’examiner les déformations associées, qui doivent être traitées simultanément pour garantir le succès de tout traitement chirurgical.

La résolution de ces cas est généralement chirurgicale et peut maintenant être résolue par une chirurgie mini-invasive ou une chirurgie percutanée du pied, avec une récupération rapide et une douleur minime.

 

Si je me fais opérer, mes oignons peuvent-ils réapparaître ?

 

La résolution chirurgicale de l’hallux valgus ou des oignons donne des résultats définitifs. À condition que le problème ait été correctement évalué et corrigé et que des techniques appropriées aient été utilisées.

C’est pourquoi nous insistons sur le fait que le choix de l’établissement et du chirurgien est crucial. Dans le cadre de la Clinique San RomanNous avons 40 ans d’expérience à la pointe de la technologie et de l’actualisation académique de nos chirurgiens.

 

  • Hallux rigidus

Il s’agit d’une incapacité à mobiliser la base du premier orteil, sans déformation de type oignon ou hallux valgus. Elle est généralement causée par les processus inflammatoires et dégénératifs de l’arthrose ou peut être secondaire à un traumatisme.

Il existe des traitements médicaux qui peuvent être mis en œuvre par le podologue dans les cas légers ou modérés ou, dans les cas plus graves, l’option chirurgicale peut être choisie.

 

  • Oignon de tailleur ou cinquième varus

Il s’agit d’une déformation acquise du pied, qui affecte le cinquième orteil et le cinquième métatarsien. C’est l’équivalent de l’hallux valgus mais au niveau du cinquième orteil.

On l’appelle communément l’oignon du tailleur car, dans l’Antiquité, les tailleurs s’asseyaient les jambes croisées sur le sol pour coudre pendant des heures et, dans cette position, le cinquième orteil et la tête du cinquième métatarsien reposent sur le sol.

Elle peut apparaître sous une forme légère dans la jeunesse et la déformation devient plus prononcée plus tard dans la vie. Dans les stades avancés, la douleur et la difficulté à marcher sont importantes et nécessitent une consultation podologique et une intervention chirurgicale.

Aujourd’hui, il existe une chirurgie mini-invasive, ambulatoire, sans anesthésie générale et avec des complications minimes. Elle a également la particularité de permettre au patient de se promener avec les chaussures postopératoires après l’opération.

  • Métatarsalgie

Il s’agit d’une affection caractérisée par des douleurs dans la région métatarsienne et plantaire, à proximité des orteils. Elle est généralement associée à certaines pratiques sportives avec rebond répété dans cette zone du pied, à l’utilisation de chaussures inadaptées ou à d’autres déformations associées, qui modifient le schéma de l’empreinte du pied, comme l’hallux valgus. L’excès de poids et les antécédents de traumatismes du pied jouent également un rôle.

  • Pieds : cavus – club – équin – plat

    • Carteest la déformation la plus fréquente chez les enfants. Comme son nom l’indique, il n’y a pas de voûte plantaire normale, de sorte que toute la surface plantaire est en contact avec le sol au moment de la marche. Les pieds plats peuvent provoquer des douleurs ou une fasciite plantaire, ainsi que des troubles des articulations du genou et de la cheville. La consultation du podologue permet d’établir le degré de l’affection et de mettre en œuvre le traitement orthopédique approprié avec des recommandations sur la marche en fonction de chaque cas.
    • Cavopieds plats : c’est l’accentuation de la voûte plantaire normale, elle est moins fréquente que les pieds plats. Ils provoquent souvent des douleurs dues à la pression exercée sur les talons et les métatarses pendant la marche. Un traitement orthopédique est possible.
    • Zambovarus (varus équin) : il s’agit d’une malformation congénitale, plus fréquente chez les hommes. Elle a une résolution orthopédique lorsqu’elle survient chez les jeunes enfants ou les nouveau-nés.
    • Equinus: il y a une flexion plantaire permanente (talons invisibles), ce qui fait que la démarche se fait sur la pointe des pieds, en soutenant la région de l’avant-pied.

Il peut s’agir d’un trouble congénital ou secondaire à des pathologies neurologiques telles que les accidents vasculaires cérébraux, la poliomyélite, la sclérose en plaques et les dystrophies musculaires. Elle peut être traitée par des soins orthopédiques et, dans les cas les plus graves, une intervention chirurgicale est nécessaire.

 

soins des problèmes de pieds

 

  • Griffe numérique

Il s‘agit d’une déformation des orteils qui est généralement associée à d’autres déformations du pied. Des orthèses spéciales avec des anneaux en silicone sont disponibles pour corriger ces défauts avant l’intervention chirurgicale.

  • Orteils en marteau

Il s’agit également d’une déformation des doigts, plus complexe que la griffe, qui est traitée orthopédiquement et chirurgicalement.

  • Clinodactylie

Il s’agit d’une déformation transversale d’un ou plusieurs orteils. Certaines semelles dotées d’anneaux en silicone peuvent être utilisées pour corriger le problème, sans qu’il soit nécessaire de recourir à la chirurgie. Cette déformation est fréquente chez les enfants

  • Pied ouvert

Il s’agit d’un élargissement de l’avant-pied qui se produit en raison de la faiblesse des ligaments dans la région et qui provoque une douleur accentuée dans la région de l’avant-pied.

 

Troubles de la douleur

  • Epines calcanéennes et sous-calcanéennes

Proéminence de l’os principal du talon (calcanéum), cette proéminence ne provoque pas de symptômes à elle seule, à moins qu’elle ne comprime ou ne blesse une structure environnante.

  • Fasciite plantaire

Il s’agit d’une inflammation du fascia plantaire, une fine membrane située dans la région plantaire, du talon à l’avant-pied. L’inflammation de ce fascia entraîne souvent des douleurs et une incapacité à marcher. Elle est fréquente chez les athlètes et les personnes âgées de plus de 45 ans.

  • Névrome de Morton

Il s’agit d’une petite tumeur bénigne provenant des structures nerveuses et située dans la région interdigitale du pied, qui constitue une cause majeure de douleur. Elle est plus fréquente entre le troisième et le quatrième orteil. L’utilisation de talons hauts et certains sports peuvent entraîner ces blessures.

 

Diabète

Dans le cas des diabétiques, la consultation régulière et préventive d’un podologue est très importante pour obtenir une bonne qualité de vie.

On estime que 25 % des patients diabétiques développent un problème médical au niveau des pieds.

Il existe deux groupes principaux d’affections diabétiques :

  1. Conséquence de la susceptibilité à l’infection.
  2. Dérivé des troubles neurologiques et vasculaires dus au diabète.

Les maladies les plus fréquentes sont les suivantes :

  • Mycose du pied (Tinea pedis)
  • Mycose des ongles (Tinea unguis)
  • Onychocryptose: les infections chez les patients diabétiques sont plus importantes que dans le reste de la population. Une petite blessure ou une infection peut se propager rapidement, le traitement est plus complexe et la guérison plus lente, en raison des perturbations habituelles de la circulation et de la cicatrisation.
  • Hyperkératose.
  • Ulcères neuropathiques ou mal perforant plantaire: ils sont dus à une diminution de la circulation sanguine et des nutriments. En outre, les problèmes de sensibilité font que les diabétiques ne remarquent pas facilement les petites blessures et les traumatismes au niveau des pieds.

Pour toutes ces raisons, les consultations podologiques pour diabétiques doivent être programmées régulièrement, afin de détecter les petits problèmes et de les corriger, ainsi que de fournir des conseils sur les mesures d’hygiène du pied diabétique et les soins particuliers.

 

timbre d'information médicale de confiance clinica san romanArticle préparé par Clínica San Román

Date de publication : 27-11-2018

Date de révision : 7-02-2020

Partager

Postes connexes